Different Media City
               


Café des Artistes:

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pause café:

DM Livre d'or
Newsletter
Forum
Petites annonces

DM asbl
DM Kids


Vous pouvez, en remplissant le formulaire ci-dessous, écrire un petit mot aux Artistes.

Votre nom:




Votre e-mail:




Votre message:



Auteurs:

Messages:

Julie LEMAIRE
19/07/2010

Publié le 18 juillet 2010
Deux tréteaux avec un clown machiavélique et un bigleux affublé d'une danseuse de cabaret. Il y a vol... Public, attention. De ce conte de fée désenchanté, de ce texte absurde où l'on reconnaît la plume surréaliste belge, se dégage le grand plaisir de découvrir des ovnis théâtraux. Laissez-vous berner par cette surprise intelligente, sans intellectualisme.
Un conte de féé type: un héros perd l'objet aimé et part dans une quête éperdue pour le (enfin, la) retrouver. Ensuite, il y a des ennemis (les violeuses de la rue des Gazelles), des auxiliaires (les petites frappes du coin), des objets magiques (le bonnet qui rend invisible et le couteau qui rend invicible).
Tout commence avec ce macho qui vole l'habit de plumes de la fée... Elle ne peut plus s'envoler. Seule sur cette terre farouche, elle épouse le gentil travailleur, le sauveur voleur de passion. Sur cette trame des Mille et Une Nuits, un autre niveau de lecture: le conte vibre aux sons des années 80. Il est saccagé, coupé, décollé, revisité.
Tout en gardant la constante référence au merveilleux, l'auteur nous évoque le sans-surprise du quotidien. Le troisième niveau de lecture se fait dans un halot de lumière. Lumière sur un manuscrit des "Mille et Une Nuit", prétendument la première version, beaucoup plus coquine et sans vergogne que les autres.
Défi relevé pour Avignon
Les huit acteurs donnent toute leur énergie pour nous faire entendre ce fratras absurde mais riche en subtilités. Ils sont bien présents, veulent nous plaire, entrer en contact. Leur jeu scénique est sans faille, leurs corps expriment autant que le texte. Diplômés des grandes écoles bruxelloises, ils donnent leur cachet "pro" à cette petite création qui, nous l'espérons, fera bientôt salle pleine.
Julie LEMAIRE, Avignon

Pour
www.rueduthéatre.eu



Jenny Huysmans
01/03/2009

Le roi du macadam est une pièce irrésistible, pas moins d'une dizaine de personnages et comédiens épatants. Le personnage principal excelle totalement dans son rôle de héros moderne.
La mise en scène et les acteurs servent admirablement le texte de Frédéric Harcq. Un texte drôle et démesuré avec beaucoup de rythme, d'humour et d'émotion.
Bravo à la prestation des comédiens et chapeau à l'ècrivain et metteur en scène de la pièce.
J'ai passé un excellent moment. Merci



Nicole Lewalle-Demol
11/02/2009

Un super moment plein d'intelligence, de justesse et de rire
Du vrai théâtre qui nous fait oublier qu'il fait froid dehors
Bravo et merci pour ces 90 minutes où l'on devient insouciant, où on rit, heureux et admiratif comme les enfants devant la télé ( enfin certains enfants devant certains programmes!!)
Du vrai théâtre où les comédiens sont respectueux du public ( non non c'est pas toujours comme ça........); top au point; une distribution sans erreur pour un texte qui sans se prendre au sérieux fait mouche.
Le théâtre par définition est éphémère mais là on a envie, comme à la fin des belles histoires d'amour de supplier " encore une fois SVPL"



Bruno MANUEL
04/12/2008

Un travail de qualité bien servi par un site efficace. Voilà un projet qui n'a pas fini de faire parler de lui. A bientôt en France ?



Gilles MANUEL
04/12/2008

Le film donne très envie de voir le spectacle. Du rythme, du rire, du jeu d'acteurs, du texte. Joli travail.



Jean-Marie Deronne
28/11/2008

Avec le son que j'ai maintenant, je trouve le montage super mais sans le son, l'appréciation était faussée. Bref, les coupures sont judicieuses et l'ensemble est agréable. Le public



Mag
26/11/2008

Toutes mes sincères félicitations pour ce magnifique travail ! Le site est vraiment bien clair et visuellement superbe ! Un vrai boulot de championne !!! BRAVO et MERCI...
La meneuse des gazelles



Charte du Livre d'or