Different Media City
               


Café des Artistes:

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pause café:

DM Livre d'or
Newsletter
Forum
Petites annonces

DM asbl
DM Kids


Il aimait exhiber en tous lieux le couteau qu’il gardait toujours à portée de main.
Je dois reconnaître qu’il s’en servait avec art et, me semble-t-il, à bon escient jusqu’à
ces derniers jours.


- Un couteau offre de multiples usages, avait-il coutume de me dire.

- Et de m’énumérer tournedos et tartines, enveloppes et papiers qu’il fendait
fictivement d’une main tout à tout culinaire et épistolaire.

- Et qui n’a pas entendu parler de la peinture au couteau, hein ? Couteau ! Couteau ! Couteau ! criait-il.

- Oh, ça va, lui disais-je : tu nous les casses.

- Mais regarde voir, disait-il. Tu peux aussi l’employer ainsi… Tu vois ?

Et il en approchait la pointe de ses veines, de ses paupières, de sa verge,
avec une infinie douceur.

- Il y a là matière à de si fines blessures, disait-il. Et après Dachau, saigner son voisin à blanc n’est que péché véniel, non ?

- Bourreau ! Bourreau ! Bourreau ! s’écriaient les trois voisins qui n’étaient pas tellement d’accord avec le paragraphe précédent.

- J’aimerais beaucoup t’ôter de mon chemin, proclamait l’un d’une voix tranchante.

- Quand on pense à ce que ça coûte aux parents, d’élever ces millions de jeunes morts, ajoutait l’autre en gardant la lame à l’œil.

- Je m’endormirai contre ton cou, tôt ou tard, concluait la femme, inondée déjà d’une sanglante certitude


<-- Retour aux Oeuvres